Comme vous le savez toutes les tortues sont des Caroline, alors...
... me voilà je me présente avec ma baraque sur le dos

Le Poulbot et sa guitare

L'ARGOT

FABLES

 

Voici par ici quelques bafouilles soufflées
deci-dela si vous en avez retapissé d'autre je suis preneuse ...

Ce sont les fables que vous allez trouver ici, pour l'instant il n'y a que des versions (4) de la fable : "Le Corbeau et le Renard" de J. de la Fontaine.
Je suis à la recherche de nouvelles versions de toutes sortes de fables, mais pas encore publiées sur le web...

A visiter le vreliè et la tuetor en BD ;o)!
Lien ICI


Merci de me transmettre vos trouvailles (vos versions persos sont aussi les bienvenues si elle sont bonne !!!)

Pour d'autres exemples savoureux voir -> ICI ...

 


LE CORBEAU ET LE RENARD
Version 1 Auteur P. Perret

Maître Corbeau sur un chêne mastard
Tenait un from'ton dans le clapoir.

Maître Renard reniflant qu'au balcon
Quelque sombre zonard débouchait les flacons

Lui dit: «Salut Corbac, c'est vous que je cherchais.
A côté du costard que vous portez, mon cher,
La robe du soir du Paon est une serpillière.
De plus, quand vous chantez, il paraîtrait sans charre
Que les merles du coin en ont tous des cauchemars.»

A ces mots le Corbeau plus fier que sa crémière,
Ouvrit grand comme un four son piège à ver de terre.
Et entonnant "Rigoletto" il laissa choir son calendo.

Le Renard le lui pique et dit: «Apprends mon gars
Que si tu ne veux point tomber dans la panade
N'esgourde point celui qui te passe la pommade...»

Moralité:

On doit reconnaître en tout cas
Que grâce à Monsieur La Fontaine
Très peu de chanteurs d'opéra
Chantent aujourd'hui la bouche pleine.


LE CORBEAU ET LE RENARD

Version 2 auteur Marcus

Corbeau-le-ballotin sur un arbre paumé,
Planquait entre ses crocs un comac frodogome;
Renard-le-combinard qui n'avait pas croqué,
Radina en loucedé pour lui faire à l'estom,

Bavonjavour mon pot'; je n'avais pas gaffé
Que tu étais si bath, et si bien balancé,
Sans attiger, si tes chocottes
Sont kifkif avec ta bouillotte,
Tu es le plus girond des mectons du loinqué ...

A ces vann's, le corbeau se sentit chanc'tiquer;
Et pour mieux faire zieuter ses crocs,
Débrida son bavec, lâchant son calendos.

Le renard le briffa son casquer un rotin,
Jaspinant : « Je t'ai eu avec mon baratin.»
Les marles auront toujours la loi avec les caves;
Ce rencard me vaut bien bien un fromag' têt' de nave.

Le corbeau répondit: « Vieille cloche,
Je m'en tap', ce fromgi avait des astibloches.»

moralité

Chacun dans son loinqué, s'il veut rester peinard,
Doit boucler son clapet, devant les combinards.


LE CORBEAU ET LE RENARD

Version 3 Auteur MPFE (bas de page)

Un pignouf de corbac sur un touffu planqué
Se goinfrait par la fraise un coulant baraqué

Un goupil un peu morne, par la puanteur rappliqué
s'aboule et lui tint à peu près ce baratin

"Eh salut vieux canari
c'que t'es choucard c'que t'es michto
sans charres,
Si tu pousses ta gueulante aussi bien qu'es nippé
t'es pour sur le mecton à la r'dresse des quinquets du quartier"

En esgourdant l'marle , l'corbac se sent plus pisser,
ouvre une large fiole, laisse tomber l'pasteurisé.

Et l'ronard à fond de cale lui criave sa jaffe rapidos

Moralité : tout marle qui bonnit
Vit au dépens de celui qui l'entrave


LE CORBEAU ET LE RENARD

Version 4 Auteur ?
Joué par la Compagnie du Sémaphore sur l'ile d'Aix (Charente maritime)

Maître Corbac sur un touffu planqué

S'enfilait par la fiole un coulant baratté.

Maîte Romtos par le blaire réveillé

Lui tint à peu près c'te jactance:

" Eh Oh beau canari, mince que tu dégotes,

Si tu pousses ta geulante aussi bien qu' t'es nippé

Tu seras la rougeole des nichons du quartier."

L'aut' qu'était mariole lui fout l' coulant sur la fiole.


Moralité:
Méfiez vous des gens durs au fesses molles
Qui vous foutent à l'estom
Des bobards à la gomme
.


LE CORBEAU ET LE RENARD

Version 5 Auteur ?
Envoyé par Alain

UUn pignouf de corbac sur un touffu planqué
S'envoyait par la geule un coulant fallanqué (ou baraqué)
Un futté qu'était marle vint lui tenir la jactance
Ho la beau canari ! Ho ça c'que tu dégotte!
Tu te fout vrai de vrai comme un mec de la haute!
Si tu pousse la gueulante aussi marle que t'est nippé
T'est l'mecton à la r'dresse des mecs du quartier!
A ces mots le corbac se sent plus pisser
Il ouvre sa gueulante et ballance le fallanqué!
T'est feinté dit l'futté!
Méfie toi des mectons qui t'font ça à l'estom'
Et t'envoient par la geule des bobards à la gomm'
Le corbac à la manque accusa la douchette
S'avisant un peu tard d'éclairer ses mirettes


LE CORBEAU ET LE RENARD

Version 5
Auteur Franck Bailly 22.11.2007
(libre de droits)

Maître corbeau sur un arbre perché,
A ne rien foutre passait ses journées.

Un lapin passant devant l'animal,
Interpelle corbeau pour dire aussitôt :
Eh Maître Corbeau, puis-je aussi m'asseoir,
Et tout comme toi jouir de mes RTT,
Et ne rien foutre du matin jusqu'au soir ?

L'Interpellé lui répond non sans mal :
Bienvenue Lapin au club des branlots,
Car qui pourrait t'interdire du repos.

Aussitôt lapin pose son cul à terre,
Et sur le champ, rejoint le dieu Morphé.

Maître Renard affamé par l'hiver,
Voyant une proie si facile à se faire,
Du rongeur ne fit qu'une bouchée.


Moralité :

A ne rien foutre on finit par croire,
Que d' être bien placé, c'est au perchoir.

Haut de page